Facebook

La CDR Gaspésie–Les-Îles met à votre disposition ces ressources pour que vous puissiez en profiter. Pour plus d’informations pour l’un ou l’autre de ces outils, vous n’avez qu’à communiquer avec nous!

Ensemble vers la réussite

Jeune Coop

L’Alliance des jeunes coopérateurs et mutualistes du Québec

Les coopératives jeunesse de services

La Semaine de la relève coopérative

Le concours québécois en entrepreneuriat

 

Flash is required!



Ensemble vers la réussite

À qui s'adresse-t-il?

Ensemble vers la réussite s'adresse principalement aux enseignants de niveau scolaire primaire ou aux enseignants du premier cycle du secondaire qui travaillent avec un groupe fixe.

En quoi se distingue-t-il des autres outils d'entrepreneuriat?

  • Permet de développer chez les élèves des habiletés pour le travail de groupe coopératif, habiletés qui sont réinvesties dans la gestion du projet afin qu'il soit géré de façon démocratique et coopérative.
  • Propose des activités pédagogiques et des outils de gestion qui facilitent toutes les étapes de la mise en œuvre du projet.
  • Offre à l'enseignant un accompagnement sur mesure.

Un accompagnement sur mesure...

Une session de sensibilisation offerte par un agent de promotion de l'entrepreneuriat collectif jeunesse vous permet de vivre la démarche et de vous familiariser avec tous les outils.

Quelle est son intention éducative?

Cette démarche permet d'actualiser certains aspects des nouvelles orientations de l'école québécoise. Concrètement, elle exploite la compétence transversale « coopérer » et les domaines généraux de formation « vivre ensemble et citoyenneté » et « orientation et entrepreneuriat ».

Une démarche éprouvée

Expérimentée dans une vingtaine de classes de différentes régions du Québec, en 2002-2003, Ensemble vers la réussite a reçu un accueil positif de la part des élèves, des enseignants et des directions d'écoles. Elle est proposée dans les écoles du Québec depuis 2004-2005.

En 2007, pas moins de 25 activités de pédagogie coopérative Ensemble vers la réussite ont permis à 1 577 participants de s'initier à l'entrepreneuriat collectif. De plus, afin de répondre aux besoins des écoles anglophones, cet outil a été traduit et ainsi, Together towards success, est disponible depuis l'automne 2007.


C'est quoi?

  • Un cadre de fonctionnement démocratique pour gérer et réaliser de façon efficace tout projet collectif tel que le bal des finissants ou un voyage de fin d'année.
  • Une démarche d'entrepreneuriat coopératif, axée sur l'action, qui vise la création d'une entreprise collective pour répondre à des besoins d'un groupe ou d'une communauté. Par exemple : le magasin scolaire, le café étudiant, une entreprise de dépannage informatique, etc.


À qui s'adresse-t-il?

Jeune Coop s'adresse à différents groupes de niveau scolaire secondaire et collégial.


Quelle est son intention éducative?

La gestion d'un projet ou la création d'une entreprise coopérative dont les règles de fonctionnement et de gestion sont démocratiques permet d'actualiser les domaines généraux de formation « orientation et entrepreneuriat » de même que « vivre ensemble et citoyenneté ». La compétence transversale « coopérer » est également mise en application avec Jeune Coop.


Un accompagnement sur mesure...

Un agent de promotion de l'entrepreneuriat collectif jeunesse peut soutenir le groupe de jeunes et l'enseignant ou le professionnel qui accompagne le groupe dans la réalisation de son projet. De plus, cet agent favorise l'entraide avec les coopératives ou organisations présentes dans la communauté.

Pour connaître les coordonnées de l'agent de votre région consultez la liste des agents ou composez 1 800 975-2667.

Une démarche éprouvée

La formule coopérative existe depuis plus de 150 ans au Québec. En 1995, le mouvement coopératif a développé un programme visant la création d'entreprises coopératives au secondaire. Dès sa première année, plus d'une cinquantaine de Jeune Coop répondaient aux besoins des communautés étudiantes.

En 2004, le Conseil québécois de la coopération et de la mutualité, inspiré par les nouvelles orientations de l'école québécoise, a actualisé la démarche, de sorte que le modèle a pris de l'expansion. Ainsi, 47 nouvelles Jeune Coop ont vu le jour en 2007 suscitant l'implication de 2 019 personnes. Depuis 2004, 135 Jeune Coop ont été mises sur pied. De plus, Jeune Coop a été traduit pour répondre aux besoins des écoles anglophones ainsi, Youth Co-op, est maintenant disponible depuis l'automne 2007.


Deuxième édition de Jeune Coop

L'année 2007 a également permis de réaliser la deuxième édition de Jeune COOP qui fut bonifié sur la base des pratiques en réseau scolaire depuis 2004. Cette deuxième édition s'est enrichie au niveau de la boîte à outils, dont certains ont été informatisés et rendus accessibles au www.coopquebec.coop, mais également par l'ajout d'un troisième volet : Jeune Coop équitable qui intègre les dimensions du commerce équitable et de la consommation responsable.


Mission


L'Alliance a pour mission de promouvoir la formule coopérative et mutualiste auprès des jeunes, d'accroître et d'assurer leur engagement, leur implication et leur représentativité au sein du mouvement coopératif et mutualiste québécois.

Elle collabore à la mission du Conseil québécois de la coopération et de la mutualité afin de favoriser le développement coopératif et mutualiste au Québec et d'assurer la mise en place de moyens adaptés aux différentes réalités des jeunes et de leurs milieux.


Contexte d'émergence de l'Alliance

  • Qu'il y ait davantage de jeunes dans les coopératives;
  • Que les jeunes en milieu scolaire découvrent la coopération;
  • Que la coopération soit vue par les jeunes comme une avenue pour créer leur entreprise;
  • Que les coopératives répondent davantage aux besoins des jeunes;
  • Que la coopération soit mieux connue par les femmes, les jeunes, les communautés culturelles.


Un comité de réflexion composé de neuf personnes, soit sept jeunes représentants de différents secteurs et deux représentants du mouvement coopératif et mutualiste, a eu pour mandat d'élaborer et de proposer au Comité jeunesse et éducation coopérative du Conseil un projet définissant les éléments constitutifs de la future instance jeunesse au regard de sa composition, sa mission, sa gouvernance et les mécanismes de son fonctionnement et d'encadrement au sein du Conseil.

La création officielle de l'Alliance des jeunes coopérateurs et mutualistes du Québec a eu lieu le 4 novembre 2006, à l'occasion d'une réunion rassemblant quelque 80 jeunes leaders du mouvement coopératif et mutualiste québécois, les neuf membres du comité de coordination y furent élus. Ils représentent les secteurs suivants :

  • Travail et travailleurs actionnaires;
  • Forestier ;
  • Consommation : alimentation, câblodistibution, services à domicile, funéraire, paramédic, Nouveau-Québec
  • Habitation ;
  • Scolaire ;
  • Développement régional ;
  • Services financiers (caisses Desjardins) ;
  • Services financiers (mutuelles) ;
  • Agricole.


Les valeurs et principes qui suivent ont été adoptés lors de cette même assemblée.

 Valeurs

  • Solidarité
  • Démocratie
  • Engagement
  • Entraide
  • Développement durable

http://www.reseau.coop/cjs/sections/index.php


http://www.reseau.coop/cjs/sections/index.php

Les coopératives jeunesse de services (CJS)

Le projet Coopérative jeunesse de services (CJS) regroupe de douze à quinze jeunes filles et jeunes garçons âgés de quatorze à dix-sept ans. Ensemble et avec l'appui de leur communauté, ils relèvent le défi de mettre sur pied leur entreprise de type coopératif afin de créer leur emploi dans leur localité. Ces jeunes offrent de nombreux services à leur communauté.

Les jeunes des coopératives jeunesse de services se dotent d'une structure décisionnelle coopérative et se répartissent les tâches et responsabilités afférentes à la gestion de leur coopérative et aux services qu'ils choisissent d'offrir à leur communauté. Elles et ils y bénéficient donc d'une formation pratique et intensive en entrepreneurship collectif.

Visionnez le vidéo de présentation!


 

La Semaine de la relève coopérative.

 
La coopération est une expérience enrichissante à partager avec les jeunes. En milieu éducatif sous la forme d'un projet de classe ou d'une activité parascolaire, par le biais de l'entrepreneuriat étudiant, la caisse étudiante, la coopérative en milieu scolaire et même lors d'un premier emploi estival à titre de coopérant. Les possibilités sont nombreuses pour vivre l'expérience coopérative!

La Semaine de la relève coopérative est une occasion privilégiée pour initier vos élèves à l'apprentissage coopératif et ainsi actualiser les valeurs de la coopération (la démocratie, la solidarité et l'entraide) dans le quotidien de votre classe.

Chaque année, le Conseil de la coopération du Québec distribue gratuitement des trousses pédagogiques à toutes les enseignantes et enseignants des niveaux préscolaire et primaire du Québec pour faciliter la tenue d'activités coopératives en classe.

Pour voir les nouveautés, jetez un coup d'oeil sur le Conseil québécois de la coopération et de la mutualité.


 

 Entrepreneuriat étudiant

 Personnes admissibles
 
Les élèves ou les étudiants inscrits dans un établissement public ou privé qui fréquentent :

  • une école primaire ou secondaire ou un centre de formation professionnelle;
  • un établissement d'enseignement collégial (ou un centre affilié);
  • une université (ou un centre affilié);
  • une école gouvernementale;
  • tout autre établissement d'enseignement reconnu par le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport.

** Les élèves de l'éducation préscolaire ne sont pas admis au Concours québécois en entrepreneuriat.

Projets admissibles

Projets scolaires ou parascolaires en entrepreneuriat réalisés et complétés au cours de la dernière année par des élèves et des étudiants et qui permettent à ces derniers de développer leurs compétences entrepreneuriales. La majorité des activités du projet doit avoir commencé avant la date limite d'inscription afin de pouvoir évaluer et valider le développement des qualités et des compétences entrepreneuriales des élèves et des étudiants.

Ces projets auront permis, entre autres, de développer l'autonomie, le sens des responsabilités, la créativité, le leadership, la solidarité, la confiance en soi, la réalisation de soi, l'initiative, le sens de l'organisation, la persévérance, la débrouillardise, l'effort, la détermination, l'esprit d'équipe, la motivation et, dans certains cas, la promotion des valeurs coopératives.

Il est primordial que les élèves et étudiants soient engagés dans la concrétisation du projet en participant activement aux décisions et à la réalisation des tâches et cela doit se refléter dans le dossier de candidature. Ils doivent être  accompagnés par un membre du personnel enseignant ou par toute autre personne représentant l'établissement scolaire.

Dans le cas où le projet est supervisé par un intervenant de l'extérieur (un conseiller en développement économique, un intervenant d'un centre jeunesse, un agent de sensibilisation à l'entrepreneuriat jeunesse, un membre des Jeunes entreprises du Québec, par exemple), une personne-ressource issue de l'organisation scolaire doit assurer un rôle actif de soutien et de suivi.

Les projets inscrits se traduiront par l'une des activités suivantes :

  • la mise sur pied d'une entreprise en milieu scolaire;
  • la mise sur pied d'une coopérative en milieu scolaire;
  • l'organisation d'un projet entrepreneurial présenté sous la forme d'un projet éducatif, sportif, coopératif, communautaire, culturel ou artistique, technologique ou scientifique, régional ou international dont les activités mettent en valeur le potentiel entrepreneurial des jeunes.

Création d'entreprise

Personnes admissibles

Tout adulte (ou groupe d'adultes) d'au moins 18 ans résidant au Québec et ayant la citoyenneté canadienne ou le statut de résident permanent.

Projets admissibles

·         Projets d'affaires ou entreprises qui n'ont pas obtenu de revenus de vente* avant le 1er avril de l’année précédente.

·         Projets visant la création, au Québec, d'une entreprise dont le démarrage est fixé, au plus tard, au 31 décembre de l’année en cours.

* L'obtention de revenus signifie : commandes ou contrats obtenus, en voie de réalisation ou réalisés, encaissés ou non.